Excursion Nice, Visites Guidées Côte Azur, Que faire à Nice ?, Guide Touristique Nice, Guide Nice, Guide Conférencier Nice, Visiter Nice, Viste Guidée Nice
Les meilleures visites guidées de la Côte d’Azur

Visites Guidées Côte Azur : la sélection des Guides Sud Provence

Le terme de « Côte d’Azur » est apparu la première fois sous la plume de Stephen Liégard, en 1887, pour désigner la portion du littoral méditerranéen comprise entre Gênes, en Italie, et Hyères les Palmiers, en France. Elle est un des territoires de la région Sud ou Provence Alpes Côte d’Azur, laquelle compte 10 sites de visites incontournables.

La délimitation de la Côte d’Azur est sujette à discussion entre les spécialistes du tourisme, les historiens et les géographes. Pour certains, la limite occidentale de la Côte d’Azur s’entend plus à l’ouest de Hyères, jusqu’à Cassis/Marseille. Toutefois, ceux-ci s’accordent sur le fait que le terme de « Côte d’Azur » s’emploie à partir de Hyères, d’où poussent les premiers palmiers, jusqu’à la frontière italienne. Sur cet espace, qui englobe donc une partie du Var et les Alpes Maritimes, sans oublier la principauté de Monaco, les Guides Sud Provence ont opéré une sélection de sites majeurs, à visiter, et de sites secondaires, qui valent le détour.

Parmi les sites majeurs, citons Cannes, Antibes, Nice. Ces sites sont les trois incontournables, à voir absolument.

Parmi les sites secondaires, citons Cagnes sur Mer, Vence, Eze, Menton, Saint Paul de Vence, Grasse et Monaco. Nous vous en conseillons la visite, si vous avez du temps à passer sur la Côte d’Azur.

Visites Guidées Côte Azur : Les trois incontournables

  1. Cannes
  2. Antibes
  3. Nice

1. Cannes

Visites Guidées Côte Azur, Visite Guidée Cannes, Guide Cannes, Guide Conférencier Cannes

Visites Guidées Côte Azur : Cannes

Le site de Cannes est d’abord habité par des populations ligures qui vivent sur les hauteurs du Suquet. Le nom de Cannes viendrait de Canoa qui signifie « hauteurs » en langue barbare. A la fin du IIème siècle, les Romains s’installent dans le Sud de la Gaule et investissent le site : ils en chassent les populations ligures. Au début du V° siècle de notre ère, Honorat d’Arles fonde une abbaye au large de Cannes sur l’une des deux îles de Lérins qui porte ensuite son nom : l’île Saint Honorat. Selon la légende, les îles de Lérins, nommées Lero à l’époque romaine, ont été rendus habitables après que Dieu, suivant les prières d’Honorat d’Arles adressées depuis les palmiers de l’île, a chassé les serpents et les reptiles qui y vivent.

Deux îles principales se trouvent au large de Cannes et méritent une traversée pour une visite : l’île Saint Honorat, habitée par les moines de l’abbaye de Lérins et l’île Sainte Marguerite, la plus grande des deux, qui compte un fort et une prison de l’époque de Vauban, ainsi qu’un chemin de randonnée qui permet de traverser le site en 2h30/3h. Les moines de l’abbaye de Lérins ont longtemps administré Cannes : ils ont fortifié la colline du Suquet. Tout au long du Moyen Age, et jusqu’à la première moitié du XIXème siècle, Cannes est une ville relativement modeste qui vit la pêche, de l’agriculture et de l’activité de traversée vers les îles de Lérins. L’arrivée du PLM en 1861 modifie considérablement le site. Désormais, le tourisme remplace peu à peu l’activité agricole. La construction immobilière se développe autour de la gare et l’ouverture du boulevard Carnot permet de relier la ville au Canet. La Croisette se dote de somptueux hôtels, comme l’hôtel Martinez, puis, après la Seconde guerre mondiale, la réputation de celle-ci s’envole grâce à la tenue annuelle du Festival de cinéma, tous les mois de Mai.

Les Guides Sud Provence vous emmènent au plus près de ce qui fait l’authenticité. Ils vous en font découvrir les multiples facettes, à travers les époques : la vie religieuse, au moyen age, les ruelles du Suquet, la ville haussmanienne, art nouveau et art déco, puis, le cinéma qui investit la Croisette et qui donne à la ville une image un peu paillette. Réservez votre visite guidée de Cannes !

2. Antibes

Visites Guidées Côte Azur, Que faire à Antibes ?, Guide Antibes, Guide Conférencier Antibes, Visiter Antibes, Visite Guidée Antibes

Visites Guidées Côte Azur : Antibes

Antibes est un site dont les origines remontent à l’époque grecque lorsque Phocéens installent un comptoir commercial vers -600 qu’il nomme Antipolis. Puis, à la fin du IIème siècle avant notre ère, les Romains investissent le Sud de la Gaule et relie Antipolis à la via Julia Augusta. La via Julia Augusta relie Antipolis à l’Italie en passant par Cemenelum, aujourd’hui le quartier de Cimiez à Nice. Anitpolis connaît donc un essor remarquable à l’époque romaine : un castrum est construit sur l’emplacement aujourd’hui occupé par le musée Picasso.

Au Moyen Age, une vie religieuse s’organise. Antibes est un évêché, mais, au XIVème siècle, en raison des dangers représentés par les Barbaresques et les pirates, celui-ci est transféré à Grasse. Au XVIème et XVIIème, la ville est placée sous la menace des Espagnols, de Charles Quint dans un premier temps, puis de Philippe IV. Conscient de la vulnérabilité de cette ville prospère du sud de son royaume, Louis XIV dépêche Vauban pour qu’il sécurise le site. Un fort est construit, ce qui permet à la ville de se développer à l’abris des menaces étrangères. Au XIXème siècle, la ville se développe grâce au tourisme, lequel a été dynamisé grâce à l’arrivée du chemin de fer, puis, durant l’entrée deux guerres, d’une population de riches américains qui investissent Juan les Pins et font connaître aux locaux un nouvel genre musical alors en vogue au pays de l’Oncle Sam : le jazz. Après la Seconde guerre mondiale, Antibes accueille un peintre illustre : Pablo Picasso, auquel un musée est consacré à l’emplacement de l’ancien castrum romain.

Aujourd’hui, Antibes est une station balnéaire agréable de la Côte d’Azur qui compte environ 70 000 habitants. Elle est la plus provençale des villes des Alpes maritimes comme en témoigne les ruelles étroites de son centre ancien, son marché de fruits et légumes, et ses façades colorées. Son port, le port Vauban, accueille de somptueux yachts tandis que l’été, la ville vit au rythme des vacances qui investissent les plages, flânent dans les rues exiguës et fraîches du quartier historique, ou assistent au festival de jazz de Juan les Pins. Pour en connaître davantage sur Antibes, réservez une visite avec un guide !

3. Nice

 

Excursion Saint Paul de Vence Nice, Visites Guidées Côte azur, Visiter Alpes Maritimes, Visiter Nice, Visite Guidée Nice, Visite de Nice, Guide Nice

Visites Guidées Côte Azur : Nice

Capitale de la Côte d’Azur et cinquième ville de France, Nice affiche un grand dynamisme économique porté, entre autres, par le tourisme. La ville a considérablement élargi son offre ces cinquante dernières années : tourisme balnéaire (soleil et plage), tourisme culturel, mise en avant du patrimoine archéologique. De nombreux publics y trouvent leur compte.

La ville est porteuse d’une histoire riche. A l’époque grecque, elle est un site habité qui a pour nom Nikaïa. Puis, les Romains investissent le lieu et chassent les populations ligures qui occupent les hauteurs au niveau du quartier actuel de Cimiez. Là, sur les hauteurs, ils bâtissent une véritable cité gallo-romaine avec trois thermes et un amphithéâtre. Cemenelum, nom romain de Cimiez, connaît un développement urbain remarquable et compte entre 10 et 20 habitants. Elle commerce avec l’Italie, Antibes/Antipolis et Fréjus/Forum Julii via la voie que les Romains ont fait construire : la via Julia Augusta. Nice compte alors de nombreuses villas qui produisent du vin et de l’huile d’olives, comme la villa Gubernatis. Avec la fin de l’Empire romain d’Occident en 476, l’activité économique décline à Nice : les populations tendent à fuir Cemenelum/Cimiez et investissent le bord de mer et les rives du Paillon. Le Vieux Nice, du Moyen Age et de l’époque moderne, se développe. En 1294, Charles d’Anjou, comte de Provence, créée le Carnaval de Nice, encore actif de nos jours : il est le troisième carnaval au monde après celui de Rio de Janeiro et de Venise.

La cathédrale Sainte Réparate correspond au cœur battant du Vieux Nice. Elle est de style baroque et traduit la mode architectural alors en vigueur dans les états italiens, Nice appartient à l’un deux, le royaume du Piémont Sardaigne. En 1860, Nice est rattachée à la France. La population, consultée, vote le rattachement à la France de Napoléon III à une forte majorité. La ville connaît, ensuite, un développement économique et urbanistique remarquable : le tourisme se développe, grâce à l’arrivée de plusieurs clientèles internationales, les Anglais et les Russes principalement. Les infrastructures permettent à la ville d’attirer un nombre croissant de visiteurs : le chemin de fer, d’abord, en 1864, puis l’aéroport, ensuite, qui est le troisième de France après Roissy et Orly.

Pour mieux connaître la cinquième ville de France, les Guides de France vous invitent à réserver l’une de leurs visites.

1 Comment

  • Béatrice

    ,
    22 mars 2022 @ 20:16

    Le quartier de Cimiez, à Nice, est vraiment agréable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X